L’envoi de milliers d’e-mails chaque jour joue énormément dans l’empreinte carbone d’une entreprise.Depuis quelques années maintenant, le numérique fait partie intégrante de votre quotidien. On envoie des e-mails, des messages instantanés… Mais est-ce bien judicieux ? 

Envoyer un e-mail avec une pièce jointe, par exemple, consomme autant d’énergie qu’allumer une ampoule pendant 24h.  

Empreinte carbone email -Mobeetip
Comment réduire l’empreinte carbone d’une entreprise en passant par la gestion des emails ? Source : Unsplash

L’empreinte carbone d’un e-mail  

En quelques chiffres  

Vous vous posez surement la question : quelle est l’empreinte carbone d’un e-mail ? Pour effectuer ce calcul, de nombreux facteurs entrent en compte :  

  • La longueur du message  
  • Le nombre et le poids des pièces jointes  
  • L’ajout d’une signature e-mail avec photo 
  • La mise en forme : couleurs d’écritures, la typographie utilisée 

Vous trouverez ci-dessous l’empreinte carbone moyenne de différents e-mails d’après le rapport du Carbon Literacy Project :  

  • Un mail simple émet 4 gCO2e  
  • Un mail avec pièce jointe émet 35 gCO2e  
  • Un spam émet 0,3 gCO2e 
  • Une newsletter : 10 gCO2e 

On estime qu’un employé de bureau reçoit 121 e-mails par jour, dont la moitié sont des spams. 

  • 60,5 e-mails de spam x 0,3 g CO2e = 18,5 g CO2e 
  • 30,25 e-mails standard x 4 g CO2e = 121 g CO2e 
  • 30,25 e-mails avec pièces jointes x 50 g de CO2e = 1512,5 g de CO2e 

Cela signifie que l’équivalent d’un jour d’e-mails reçus est égal à 1 652 g CO2e… Et que l’équivalent d’une année d’e-mails reçus équivaut à 603 393 g CO2e = 0,6 tonne CO2e. 

Pour mettre cela en perspective, l’empreinte carbone annuelle totale d’une personne moyenne vivant en Inde est d’environ 1,5 tonne de CO2e (selon Climate Outreach). 

De ce point de vue, il suffit que trois employés de bureau reçoivent chaque année des courriels pour seuls ces mails dépassent l’empreinte carbone de toute son activité d’un homme pendant une année entière. 

Les autres facteurs 

  • Les serveurs, pour stocker nos e-mails :  

L’e-mail stocké produit 10 grammes de dioxyde de carbone par an, l’empreinte carbone d’un sac en plastique. Ces centres de traitement de données fonctionnent 24h/24 et 7j/7 et nécessitent un refroidissement, ce qui crée une pollution numérique. 

  • Le téléphone portable :  

La plupart de nos messages peuvent être consultés sur le Web sur nos ordinateurs ou synchronisés sur nos téléphones. La synchronisation des e-mails représente également une part importante dans l’autonomie et dans la consommation de data de notre téléphone.  

  • L’ordinateur :  

Il faut 240 kilogrammes de combustibles fossiles, 22 kilogrammes de produits chimiques et 1,5 tonne d’eau pour fabriquer un ordinateur. La fabrication des terminaux, qu’il s’agisse d’ordinateurs ou de téléphones, représente 45 % de la consommation énergétique des outils numériques. 

Ce ne sont donc pas que les serveurs, ni même l’électricité nécessaire à son cheminement qui alourdissent le bilan carbone d’un e-mail.  

Il y a également la fabrication de l’ordinateur ou du smartphone (l’empreinte carbone totale de l’équipement divisée par le nombre de minutes d’utilisation pendant toute sa durée de vie) et la consommation énergétique de l’équipement qui ont un impact sur l’empreinte carbone d’un e-mail.  

Réduire l’empreinte carbone de votre e-mail  

Compte tenu l’ampleur de ce qui semblait auparavant un impact mineur sur le changement climatique, il est encourageant d’apprendre qu’il existe des solutions pour permettre la réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre allant jusqu’à 15,3 % d’ici 2030, selon Policy Connect. 

Mais que pouvez-vous faire en tant qu’individu ?  Voici quelques pratiques faciles à réaliser au sein de votre entreprise :  

Trier votre messagerie pour supprimer l’inutile :  

  • Désabonnez-vous des newsletters non consultées. 
  • Nettoyez et entretenez régulièrement votre liste de diffusion afin qu’elle soit à jour. 
  • Supprimez tous les contacts qui se désabonnent et mettez immédiatement à jour les changements d’adresse électronique. 
  • Videz fréquemment votre corbeille de messagerie.  
  • Installez un anti-spam : Clean Email, Mailstrom, Boomerang for Gmail, Cleanfox, InstaClean, Boomerang for Outlook, Inbox Zero Un outil anti spam pour archiver. 

Allégez vos envois de mails :  

  • Evitez les pièces jointes non nécessaires et trop volumineuses dans vos e-mails.  
  • Évitez d’envoyer vos e-mails en 4G et privilégier une connexion filaire (fibre / DSL) dont l’impact est 20 fois moins important que celui de la 4G. 
  • Évitez les éléments HTML de grande taille au sein de votre e-mail, privilégiez le format texte. 
  • Évitez les fichiers, les images et les signatures graphiques avec des images et logos inutiles. 
  • Allégez chaque e-mail que vous envoyez en diminuant la résolution et en compressant les images. 
  • Choisissez une signature simple pour répondre aux e-mails quotidiens. 
  • Utilisez un webmail « vert » : service de messagerie écologique.  
  • Créez des liens vers des fichiers ou des informations en ligne plutôt que d’ajouter une pièce jointe. 
     

Limitez le nombre de destinataire et condensez vos e-mails :  

  • Réduisez vos envois de mails en adressant le bon message au(x) bon(s) destinataire(s).  
  • Envoyez des mails que s’ils sont (vraiment) nécessaires. 
  • Vérifiez soigneusement vos e-mails avant de les envoyer pour vous assurer qu’ils contiennent toutes les informations nécessaires (et correctes), afin d’éviter la nécessité d’un e-mail de suivi. 

Il est important que nous agissions contre le réchauffement climatique là où nous le pouvons, et bien que la réduction de l’empreinte carbone de vos e-mails ne soit une infime partie de la solution.  

L’impact C02 des e-mails en entreprise est important, mais bien moins que d’autres postes d’émissions en entreprise. 

Il existe cependant de nombreuses mesures faciles à prendre au sein de votre entreprise : limiter le poids de vos e-mails, allonger la durée de vie de vos équipements, supprimer régulièrement vos e-mails… Des actions simples qui réduiront votre empreinte carbone de manière significative.  

Vous souhaitez faire votre bilan carbone au sein de votre entreprise, et mettre en place des actions pour être plus engagé et responsable ? Chez Mobeetip, nous vous accompagnons dans la réalisation de votre Bilan Carbone. 

Contactez-nous !  

Pour aller plus loin :